Le calcul de l'Impot sur le Revenu en France

Service Déclaration   French income tax in english
Accueil   S'abonner  Visite  Réponses  Consultations  Télécharger  Acheter logiciel  Boutique  Témoignages  Fiches   Contacter  Plan Avertissement  Chercher   Liens 
Nouveau: bibliothèque de documents PDF intégrée
Points forts
Copies d'écran
Comparaisons
FAQ
Installer

 

Chercher dans le site Impot Revenu


Amortissement Périssol

Entrée en vigueur du dispositif 1er janvier 1996
Fin du dispositif 1) le permis de construire doit avoir été délivré avant le 1er janvier 1999

2) l'achat du logement doit être intervenu au plus tard le 31 août 1999

3) la construction du logement doit être achevée au plus tard le 1er juillet 2001.

Si vous avez acquis un logement après le 31 août 1999, vous ne pouvez plus bénéficier du dispositif 'Périssol', mais vous pouvez peut-être bénéficier des autres dispositifs créés depuis.

Avantagesdu dispositif
  • Un amortissement calculé sur le prix de revient du logement
  • La possibilité d'imputer sur le revenu global le déficit en résultant
  • La possibilité de bénéficier d'un nouvel amortissement pour les dépenses de reconstruction, d'agrandissement ou d'amélioration faites pour un logement bénéficiant déjà du dispositif
Désavantagesdu dispositif
  • Le taux de la déduction forfaitaire pour frais est réduit à 6%
  • non-cumul avec la réduction d'impôt pour investissement dans les DOM-TOM
  • Impossibilité de bénéficier du régime micro-foncier
  • Engagement de louer pendant 9 ans
  • Impossibilité de céder le logement pendant la période de 9 ans
Montant de l'amortissement 80% de l'investissement, répartis ainsi:
  • 10% pour chacune des 4 premières années
  • 2% pour chacune des 20 années suivantes

Le montant du premier amortissement est calculé en proportion du nombre de mois entre le début du mois de la date du fait générant le droit à l'amortissement (achat du logement ou achèvement des travaux) et la fin de l'année.(réduction pro-rata temporis)

Point de départ de la période d'amortissement La période d'amortissement est décomptée à partir du premier jour du moisau cours duquel le logement a été achevé, ou au cours duquel les travaux ont été achevés.

Si l'acquisitiondu logement est postérieureà l'achèvement, l'amortissement est décompté à partir du premier jour du mois de l'acquisition.

Imputation du déficit Si un déficit est généré par le logement, il est imputable sur le revenu global à hauteur de 100 000francs.
Conditions Souscription d'un engagement de louer le logement pendant 9 ans
Base de l'amortissement La base sur laquelle se calcule l'amortissement est constituée par l'addition des éléments suivants:

S'il s'agit de l'achat d'un logement:

  • prix d'achat du logement
  • honoraires du notaire
  • commissions des intermédiaires
  • droits d'enregistrement
  • droits de mutation
  • TVA

S'il s'agit de la construction ou de la transformation d'un immeuble qui n'était pas un logement:

  • le prix du terrain ou du local transformé
  • le coût des travaux
Pièces à joindre
  • Engagement de louer pendant 9 ans
  • Justificatifs de l'achèvement des travaux
  • Tableau de calcul de l'amortissement
CGI, art. 31-I-1° f
blnk.gif (56 bytes)

"f) pour les logements situés en France, acquis neufs ou en l'état futur d'achèvement entre le 1er janvier 1996 et le 31 décembre 1998 et à la demande du contribuable, une déduction au titre de l'amortissement égale à 10 % du prix d'acquisition du logement pour les quatre premières années et à 2 % de ce prix pour les vingt années suivantes.

La période d'amortissement a pour point de départ le premier jour du mois de l'achèvement de l'immeuble ou de son acquisition si elle est postérieure.

L'avantage prévu au premier alinéa est applicable, dans les mêmes conditions, aux logements affectés à la location après réhabilitation dès lors que leur acquisition entre dans le champ d'application du 7º de l'article 257 et aux logements que le contribuable fait construire et qui ont fait l'objet, avant le 31 décembre 1998, de la déclaration d'ouverture de chantier prévue à l'article R. 421-40 du code de l'urbanisme. Il en est de même des logements loués après transformation lorsque ces locaux étaient, avant leur acquisition, affectés à un usage autre que l'habitation. Dans ce cas, la déduction au titre de l'amortissement est calculée sur le prix d'acquisition des locaux augmenté du montant des travaux de transformation. La période d'amortissement a pour point de départ le premier jour du mois de l'achèvement de ces travaux.
L'option, qui doit être exercée lors du dépôt de la déclaration des revenus de l'année d'achèvement de l'immeuble ou de son acquisition si elle est postérieure, est irrévocable pour le logement considéré et comporte l'engagement du propriétaire de louer le logement nu pendant une durée de neuf ans. Cette location doit prendre effet dans les douze mois qui suivent la date d'achèvement de l'immeuble ou de son acquisition si elle est postérieure. En cas de transmission à titre gratuit, le ou les héritiers, légataires ou donataires, peuvent demander la reprise à leur profit, dans les mêmes conditions et selon les mêmes modalités, du dispositif prévu aux premier et deuxième alinéas pour la période d'amortissement restant à courir à la date de la transmission.

Lorsque l'option est exercée, les dispositions du b ne sont pas applicables mais les droits suivants sont ouverts :
1. les dépenses de reconstruction et d'agrandissement ouvrent droit à une déduction, au titre de l'amortissement, égale à 10 % du montant des dépenses pour les quatre premières années et à 2 % de ce montant pour les vingt années suivantes. Le propriétaire doit s'engager à louer le logement nu pendant une nouvelle durée de neuf ans ;
2. les dépenses d'amélioration ouvrent droit à une déduction, au titre de l'amortissement, égale à 10 % du montant de la dépense pendant dix ans.
La période d'amortissement a pour point de départ le premier jour du mois d'achèvement des travaux.
Les dispositions des premier à septième alinéas s'appliquent dans les mêmes conditions lorsque les immeubles sont la propriété d'une société non soumise à l'impôt sur les sociétés à la condition que les porteurs de parts s'engagent à conserver les titres jusqu'à l'expiration de la durée de neuf ans mentionnée au troisième alinéa et au 1.
Le revenu net foncier de l'année au cours de laquelle l'un des engagements définis aux troisième à huitième alinéas n'est pas respecté est majoré du montant des amortissements déduits. Pour son imposition, la fraction du revenu net foncier correspondant à cette majoration est divisée par le nombre d'années civiles pendant lesquelles l'amortissement a été déduit ; le résultat est ajouté au revenu global net de l'année de la rupture de l'engagement et l'impôt correspondant est égal au produit de la cotisation supplémentaire ainsi obtenue par le nombre d'années utilisé pour déterminer le quotient. En cas d'invalidité correspondant au classement dans la deuxième ou la troisième des catégories prévues à l'article L. 341-4 du code de la sécurité sociale, de licenciement ou de décès du contribuable ou de l'un des époux soumis à imposition commune, cette majoration ne s'applique pas.
Pour un même logement, les dispositions du présent f sont exclusives de l'application des dispositions des articles 199 nonies à 199 undecies A.

Les dispositions du présent f s'appliquent, sous les mêmes conditions, aux logements acquis neufs ou en l'état futur d'achèvement entre le 1er janvier 1999 et le 31 août 1999 lorsque les conditions suivantes sont réunies :
1. Le permis de construire prévu à l'article L. 421-1 du code de l'urbanisme doit avoir été délivré avant le 1er janvier 1999 ;
2. La construction des logements doit avoir été achevée avant le 1er juillet 2001.
Pour l'application des dispositions des onzième à treizième alinéas, les contribuables doivent joindre à la déclaration des revenus mentionnée au troisième alinéa une copie de la notification de l'arrêté délivrant le permis de construire et de la déclaration d'achèvement des travaux accompagnée des pièces attestant de sa réception en mairie.
Un décret en Conseil d'Etat détermine les modalités d'application du présent f, notamment les obligations déclaratives incombant aux contribuables et aux sociétés qui y sont mentionnés, ainsi que les modalités de décompte des déductions pratiquées au titre des amortissements considérés ;"

Si cette page ne répond pas complètement à votre question, commandez une consultation sur vos droits, vos impôts, ou sur la gestion de patrimoine et obtenez rapidement une réponse professionnelle claire et détaillée, cliquez ici.

Fiches Impot Revenu

Famille
Salariés
Professionnels
Investissements et revenus fonciers
Revenus du capital
Déductions
Réductions et crédits d'impôts
Réductions et Crédits liés aux personnes
Réductions liées à un Investissement
Réductions liées à l'habitation Principale
Logiciel de calcul et simulation

Avantages fiscaux se terminant à la fin de l'année 2012

TVA
Autres sujets
Plan
Fiches relatives aux années antérieures


Points forts
Copies d'écran
Comparaisons
FAQ

Haut de page

Accueil   Visite Guidée   Télécharger  Acheter  Contact   Fiches_Pratiques   FAQ   Plan

Tous droits de reproduction et de diffusion réservés.  Copyright © Guy Pigerre 2012
Usage strictement personnel. Par le fait de visiter ou d'utiliser ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de la licence des droits d'usage, vous l'acceptez et vous vous engagez à respecter ses dispositions.